La série économique et Sociale (E.S) est une section d'enseignement général ouverte à la vie économique et sociale contemporaine. Elle débouche, après obtention du baccalauréat, sur des études supérieures généralement longues (université, classes préparatoires aux grandes écoles, etc), mais aussi courtes (BTS, et DUT).

En 1970, elle accueillait 4% des élèves de Terminale. En 2011, ce chiffre atteint les 16,3% soit 32,7% des bacheliers généraux.


 Cette filière s'adresse aux élèves  présentant un intérêt pour les faits de société. L'orientation en section E.S se fait à la fin de la seconde indifférenciée. L'élève aura eu un petit aperçu du contenu de l'enseignement de sciences économiques et sociales au cours de l'enseignement d'exploration de S.E.S assuré en seconde à raison d'une heure et demi ou de deux hebdomadaires. 85,5% des élèves de seconde ont choisi cette option en 2011. Pour ceux qui n'ont pas suivi cette option, l'orientation en E.S est encore possible car le choix de l'enseignement d'exploration n'est pas déterminant pour l'orientation en Première et l'élève peut aussi modifier son parcours en cours d'année de Première.

L'orientation en Première E.S, pour être positive, suppose que l'élève ait les qualités suivantes :

  1.  Un intérêt pour les faits économiques et sociaux des sociétés contemporaines ;
  2.  Un intérêt pour les faits historiques ;
  3.  Des qualités littéraires (une dissertation de plus au baccalauréat), mais aussi des compétences mathématiques (coefficient 5 minimum au baccalauréat) ;
  4.  Le goût pour le raisonnement inductif et déductif, pou le débat argumenté ;
  5.  La maîtrise de deux langues.

Les choix d'orientation des bacheliers ES sont très divers !

  1. Près d'un élève sur 5 (19%) opte pour les lettres et sciences humaines (Histoire, Langues, Langue étrangère appliquée, Sociologie, Psychologie...)
  2. Un élève sur 6 (16-17%) choisit les études juridiques ;
  3. Un élève sur 6 (16-17%) s'oriente vers les études économiques longues Bac+3 et plus (Administration Économique et Sociale, Sciences Économiques et Gestion).
  4. Plus d’un élève de ES sur 10 (11%) s'oriente vers les grandes écoles ou les écoles de commerce (classes préparatoires littéraires, notamment pour les sciences politiques, classes préparatoires économiques, préparation à l’ENS...).
  5. Un peu plus d’un quart (26%) opte pour des études courtes avec une sélection à l'entrée (IUT de gestion ou IUT de commerce, STS de comptabilité, STS de commerce, STS de commerce international...)
  6. Le reste intègre des écoles ou filières diverses spécialisées (infirmière, Staps, Mass...)

Les élèves de ES sont majoritaires (entre 40 et 45% des effectifs) en filières universitaires droit et sciences politiques, sciences économiques-gestion, administration économique et sociale (AES), en IUT tertiaire, ainsi qu'en CPGE économiques, avec de très bons taux de réussite.

Mais on trouve aussi une forte proportion d'élèves de ES (20 à 30%) en filières universitaires Langues, Sciences Humaines et sociales et Staps. Les élèves de ES représentent environ 12-13% des effectifs en BTS tertiaires et Université Lettres et Arts.

Enfin, il faut remarquer la relative bonne réussite des élèves de la filière ES dans les études supérieures universitaires : 88,1% des élèves de Es obtiennent une licence (contre 86,2% dans l'ensemble), 79,2% l'obtiennent sans redoublements.