Le ministère chargé de l'éducation nationale et la Fnac organisent le Prix Goncourt des lycéens avec l'accord de l'académie Goncourt. L'objectif est de faire découvrir aux lycéens la littérature contemporaine et de susciter l'envie de lire.

Une de nos classes de 2GT participe à cet événement.

Qu'est-ce que le Prix Goncourt des lycéens ?

Le Goncourt des lycéens permet à près de 2 000 élèves de lire et d'étudier la sélection de romans de la liste du Goncourt. Une cinquantaine de classes de lycéens âgés de 15 à 18 ans, issus de seconde, première, terminale ou BTS, généralistes, scientifiques ou techniques sont concernées. La sélection des classes est basée sur la motivation des enseignants.

 

Deux mois pour étudier les livres

Après l'annonce des livres sélectionnés pour le Prix Goncourt par les membres de l’académie Goncourt, la Fnac remet les ouvrages de la liste à chaque classe. Les lycéens ont deux mois pour lire les romans, avec l'aide des enseignants. Pendant cette intense période de lecture, des rencontres régionales sont organisées entre auteurs et lycéens.

Délibérations régionales et nationales

À l'issue de l'étude des livres, les classes élisent un délégué pour présenter leur tiercé de livres gagnants et défendre leurs choix lors dedélibérations régionales. Elles ont lieu dans sept villes de France.

Chaque région choisit ses deux représentants et son tiercé de livres gagnants. Une finale se tient ensuite à Rennes, berceau du Prix. À l’issue des délibérations, le Prix Goncourt des lycéens est proclamé et rendu public.

Le jury constitué par les délégués régionaux et étrangers réunis à huis clos à Rennes, élisent le 29e Prix Goncourt des Lycéens, le 17 novembre 2016.

Chaque région choisit ses deux représentants et son tiercé de livres gagnants. Une finale se tient ensuite à Rennes, berceau du Prix. À l’issue des délibérations, le Prix Goncourt des lycéens est proclamé et rendu public.

Le jury constitué par les délégués régionaux et étrangers réunis à huis clos à Rennes, élisent le 29e Prix Goncourt des Lycéens, le 17 novembre 2016.

Le calendrier 2016

  • Jusqu'au 15 mai 2016 : dépôt des candidatures d'établissements auprès des délégations académiques à l'éducation artistique et à l'action culturelle (Daac)
  • 24 juin 2016 : réunion d'information à destination des équipes éducatives des établissements sélectionnés au terme de laquelle le règlement de l'opération est remis aux enseignants dont les classes participeront au prix Goncourt des lycéens
  • 6 septembre 2016 : publication de la liste d'ouvrages sélectionnés par les membres de l'académie Goncourt, suivie de l'envoi des livres par la Fnac aux établissements et le début des lectures par les classes
  • Du 10 au 18 octobre 2016 : organisation par la Fnac et le réseau Canopé de rencontres régionales (rencontres avec des écrivains) puis délibérations en classe
  • 14 novembre 2016 : délibérations régionales (six régions)
  • 17 novembre 2016 : délibérations nationales à Rennes
  • 24 et 25 novembre 2016 : rencontres nationales de Rennes

Les 14 sélectionnés de l'édition 2016

La sélection officielle du Prix Goncourt comporte 16 ouvrages, cependant, le Prix Goncourt des Lycéens fonctionne exactement comme son aîné et ne peut désigner deux fois le même lauréat. Catherine Cusset et Luc Lang ayant déjà remporté le Prix Goncourt des Lycéens en 2008 et 1998, ils ne figurent donc pas dans cette liste.

  • Natacha Appanah – Tropique de la violence – Éd. Gallimard
  • Metin Arditi – L’enfant qui mesurait le monde - Éd. Grasset
  • Magyd Cherfi – Ma part de Gaulois - Éd. Actes Sud
  • Jean-Baptiste Del Amo – Règne animal - Éd. Gallimard
  • Jean-Paul Dubois – La succession - Éd. de l’Olivier
  • Gaël Faye – Petit pays - Éd. Grasset
  • Frédéric Gros – Possédées - Éd. Albin Michel
  • Ivan Jablonka – Laëtitia ou la fin des hommes – Éd. Le Seuil
  • Régis Jauffret – Cannibales - Éd. Le Seuil
  • Laurent Mauvignier – Continuer – Éd. de Minuit
  • Yasmina Reza – Babylone - Éd. Flammarion
  • Leïla Slimani – Chanson douce - Éd. Gallimard
  • Romain Slocombe – L’Affaire Léon Sadorski - Éd. Robert Laffont
  • Karine Tuil – L’insouciance - Éd. Gallimard

[Source]