Concours académique et national, les Olympiades de géosciences ont été créées en 2007 par le ministère en charge de l'Éducation nationale dans le cadre de l'année internationale de la planète Terre.

  • développer le goût des sciences chez les lycéens ;
  • favoriser l'émergence d'une nouvelle culture scientifique autour des géosciences ;
  • mettre en avant la dimension pluridisciplinaire des géosciences ;
  • souligner le lien étroit entre les géosciences et l'éventail des métiers qui leur sont associés.
  • Inscriptions académiques : la date limite est fixée par chaque académie ;
  • Épreuve écrite de 4 heures, composée de quatre exercices qui s'appuient sur les programmes de collège, de seconde générale et de première scientifique
  • Palmarès national et cérémonie de remise des prix : mercredi 24 mai 2017.

Les Olympiades des géosciences sont ouvertes aux lycéens de première des séries scientifiques de l'enseignement public et privé sous contrat, sur la base du volontariat.

Les élèves s'inscrivent auprès des professeurs qui à leur tour contactent les inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux (IA-IPR) de leurs académies.

[Source]

Voici les dates du Baccalauréat 2017.

 

 

Le Lycée est, cette année, centre d'examen pour le Concours Général 2017.

Le concours général des lycées et des métiers distingue les meilleurs élèves des lycées d'enseignement général, technologique et professionnel. Il valorise des travaux qui peuvent servir de référence à l'ensemble des classes, tout en suivant l'évolution de l'éducation nationale. Les candidats composent sur des sujets conformes aux programmes officiels mais dans le cadre d'épreuves plus exigeantes et plus longues que celles du baccalauréat.
Depuis plus de deux siècles, le concours général des lycées et des métiers distingue les meilleurs élèves et valorise leurs travaux.

  • 1744 : l'Université de Paris institue le concours général, à l'initiative de l'abbé Legendre
  • 1747 : les premiers prix sont décernés en Sorbonne
  • 1924 : ouverture aux élèves de province et aux filles
  • 1981 : ouverture aux disciplines technologiques
  • 1995 : ouverture aux spécialités de l'enseignement professionnel
Les lauréats d'aujourd'hui ont d'illustres prédécesseurs :
  • des philosophes et des écrivains : Charles Baudelaire, Jules Michelet, Victor Hugo, Jorge Semprun, Régis Debray, André Miquel, Jacqueline de Romilly, Eric-Emmanuel Schmitt
  • des scientifiques : Marcellin Berthelot, Louis Pasteur, Laurent Schwartz
  • des hommes politiques : Jean Jaurès, Léon Blum, Georges Pompidou, Jean-Pierre Chevènement, Jean-Louis Bianco, Alain Juppé
  • des hauts fonctionnaires et des chefs d'entreprise : Charles de Croisset, Laurence Giovacchini, Eric-Alexandre Hennekine, Philippe Camus, Raymond Lévy
L'examen des compositions donne lieu aux récompenses suivantes :
  • Trois prix  : premier prix, deuxième prix, troisième prix ;
  • Cinq accessits : du premier au cinquième ;
  • Dix mentions au maximum.
Ces prix sont remis par le ministre en charge de l'Éducation nationale, sur proposition des présidents de jury. Les lauréats des premier, deuxième et troisième prix reçoivent leur récompense lors d'une cérémonie en Sorbonne.

[Source : http://www.education.gouv.fr]

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (affiche forum.pdf)affiche forum.pdf[ ]2931 Ko